Santé-Ebola : « Aucun cas enregistré depuis trois jours sur toute l’étendue de la République » Prof. Steve Ahuka

Tabler sur les plans opérationnels des nouveaux plans stratégiques en vue de renforcer la riposte dans les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri, c’est l’essentiel de l’atelier de validation du plan stratégique de riposte 4.1, qui a regroupé différents experts, coordonateurs des terrains, partenaires et DPS à l’hôtel Cap Kivu du 11 au 12 de ce mois.

C’est qu’il faut noter, c’est que ces plans stratégiques ont été élaborés en Janvier dernier. Les discussions de cet atelier tournent autour des moyens d’opérationnalisation dits plans opérationnels, à appliquer selon les contextes.

Pour le Coordonateur général de la riposte contre la maladie à virus Ebola, le Professeur Steve Ahuka Mundeke, ces plans stratégiques qui prennent corps par les plans opérationnels ont pour objectif l’annihilation des cas d’Ebola sur toute l’étendue de la République.

A en croire l’argumentaire de ce responsable de Riposte, les avancées enregistrées jusque-là sont rassurantes. « De 15 nouveaux cas par jour, aujourd’hui il y’a des zones qui n’ont enregistré aucun cas, si ce n’est des cas sporadiques » précise le Docteur.

En outre, il faut noter que ces plans opérationnels permettent également le transfert des connaissances, des compétences et des responsabilités à travers les zones de santé et les DPS. Ces équipes de riposte, expérimentées, seront orientées dans d’autres secteurs sanitaires notamment la rougeole et le choléra.

Pour les nostalgiques, la maladie à virus Ebola a refait surface pour sa dixième fois depuis le 01 Août 2018 et a causé des milliers de morts. Facteur qui fait de cette épidémie, la deuxième plus meurtrière au monde.

Toutefois, le Dr Steve Ahuka se veut rassurant sur les stratégies de riposte contre Ebola qui continuent de faire leurs preuves. Tenez, sur toutes les zones de santé existantes, 29 plus précisément, une seule est encore en activité. A Goma, aucun cas n’a été enregistré depuis plusieurs semaines.

De plus, « avec le diagnostic, la vaccination et le traitement, il n’y a plus de raison de craindre Ebola » a rassuré le Coordonnateur général de la riposte contre la MVE. Cependant, pour que cette riposte soit effective, il faut joindre les efforts des experts à ceux de la communauté pour une lutte holistique.

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *