RDC : Félix-Antoine Tshisekedi invite les personnes handicapées et celles vulnérables à s’impliquer dans la reconstruction du pays


ACTUALITÉ / mercredi, décembre 4th, 2019

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées célébrée chaque 03 décembre, le Président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi a saisi cette occasion pour lancer un message de sensibilisation et de conscientisation à la donne handicap.

C’est dans la soirée du mardi 03 Décembre dernier, que le Père de la nation s’est adressé à ses compatriotes avec un discours à la fois mobilisateur et prometteur.

Dans son propos, le Chef de l’État a salué l’instauration de cette journée par les Nations unies depuis 1992, dont l’objectif principal est la reconnaissance et la promotion des personnes handicapées et celles vulnérables en vue de favoriser leur participation dans tous les domaines de la vie.

Le premier congolais a rappelé sa détermination à œuvrer pour l’égalité des chances et la participation de tous, y compris les personnes handicapées et les personnes vulnérables, à la reconstruction nationale.

Résolument engagé à défendre la cause des Personnes vivant avec handicap ou touchées par une quelconque vulnérabilité, Félix-Antoine Tshisekedi a prouvé sa bonne foi en créant dans son premier gouvernement, le Ministère en charge des personnes vivant avec handicap et des personnes vulnérables, chapeauté par Irène Esambo Diata.

« Promouvoir la participation des personnes handicapées et leurs dirigeants : agir pour
le programme de développement 2030
» c’est le thème retenu pour la célébration de cette année. Pour Félix-antoine Tshisekedi, il s’agit là d’une interpellation pour tous les pays du monde à intégrer la donne Handicap dans tous les programmes visant le développement durable de la société. 

Par ailleurs, le mot du Président de la République n’a pas manqué de mentionner l’attention particulière que la première institution accorde à la cause des handicapés, particulièrement les femmes et les enfants qui sont doublement victimes de la marginalisation. C’est ainsi que le garant de la Constitution congolaise a invité les parlementaires à voter la loi-organique portant « participation, promotion et protection des personnes vivant avec handicap » telle que recommandé par l’article 49 de la loi fondamentale.

Rappelons que la RDC a ratifié depuis 2015, la Convention internationale sur les droits des personnes handicapées. Mais au vu des enjeux actuels, les dispositions de cette convention deviennent obsolètes.

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *