RDC/Criminalité forestière : Claude Nyamugabo siffle la fin de la récréation !

Pays à énorme potentiel forestier, la RDC ne semble pas jouir de ses ressources, qui à la place font le bonheur des individus. Déterminé à éradiquer ce phénomène qui traine le développement durable du Congo RDC, le Ministre de l’Environnement Claude Nyamugabo s’est rendu ce samedi 23 mai, dans différents ports et îlots à N’Sele afin d’observer de près, les cris d’alarme lui lancés par la société civile et confirmés par le rapport de la mission du Fonds Forestier National.

Accompagné de son adjointe, la Vice-Ministre Jeanne Ilunga Zaina, des cadres du Ministère et ceux des services affiliés,  Me Claude Nyamugabo a constaté avec amertume les dérapages observés dans ces ports et ces îlots transformés en lieux de crimes légitimés. Sur place, le Ministre a instruit la fermeture de ces ports illégaux ainsi que des usines de transformation de bois travaillant illicitement sur ces lieux.

Rappelons par ailleurs, que cette descente sur terrain vient a posteriori du rapport de la mission réalisée par une équipe des services du Ministère de l’Environnement et Développement Durable pilotée par le FFN. Clôturée le mercredi 20 mai dernier, cette mission a rapporté les dérapages observés dans différents ports, notamment les tracasseries de 10 de 14 services opérant sur les lieux.

Claude Nyamugabo à bord du canot rapide à destination des îlots de Kinkole

Pour y remédier, le Ministre de l’Environnement a annoncé des sanctions qui suivront tant au niveau interne du Ministère qu’à l’externe, et ce, grâce au concours de la police judiciaire. Occasion pour le Ministre de tutelle d’aborder également la mise en place du processus de traçabilité des bois, qui permettra de localiser le déplacement des bois partant de la coupe d’arbres jusqu’à son transport et commercialisation.

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *