RDC-Covid19 : la France annonce une aide d’urgence de 5 millions d’euros

L’ambassade de France en RDC conduite par François Pujolas, a annoncé ce mercredi 08 avril, le soutien financier de plus de 5 millions de dollars américains, précisément 5.5, pour permettre d’intervenir en urgence sur cette crise sanitaire qui frappe le monde.
« Nous voulons être aux côtés des Congolais, pour aider en urgence à faire face à l’épidémie, en réorientant certaines dépenses de coopération, mais aussi en anticipant sur la nécessité de préserver le tissu économique et social » a souligné le diplomate Français.

Soutien technique de la France

L’ambassade de France annoncera dans les prochains jours, conjointement avec le Professeur Jean-Jacques Muyembe, un soutien à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) pour renforcer ses capacités de diagnostic du Covid-19, et ce, avec l’accompagnement de la Croix-Rouge française. De plus, un laboratoire hautement spécialisé, fourni par la Fondation Mérieux à l’INRB, sera mis en fonctionnement à Goma, pour décentraliser la réalisation des tests de confirmation du Covid-19. 

Signalons ici qu’un financement exceptionnel de 2 M€ sera alloué dans quelques jours pour soutenir l’hôpital de Monkole, la Plateforme hospitalière et les établissements de référence dans la lutte contre le Coronavirus, notamment dans leurs besoins en équipements et fournitures.

L’économie congolaise sera boostée de 8,5 millions USD

En soutien au tissu économique de la RDC, fragilisé par cette crise sanitaire, la France à travers l’Agence française de développement entend financer deux institutions au service de la microfinance et des très petites, petites et moyennes entreprises (TPE). Il s’agit de Proparco, une filiale de l’AFD dédiée au secteur privé. Celle-ci a signé le 10 mars dernier une ligne de financement de 2,8 M€ (3 M$) afin d’appuyer les TPE, confrontées plus que jamais à des difficultés de trésorerie et des contraintes sur leurs investissements. Le Fonds pour l’inclusion financière FPM ASBL bénéficiera également d’une subvention de 5 M€ destinée à soutenir les institutions de microfinance qui sont des interlocuteurs privilégiés pour les micro-entrepreneurs et les personnes n’ayant pas accès au secteur bancaire. 

Notons que ces mesures ne s’écartent pas de la feuille de route franco-congolaise de lutte contre les épidémies adoptée lors de la rencontre entre les présidents Tshisekedi et Macron le 13 novembre de l’an passé.
Tenez, dans l’Est de la RDC, l’Agence française de développement va appuyer à partir de cette année deux zones de santé de Goma (9 M€) et apportera un soutien de moyen terme (3 ans – 6 M€) à des ONG opérant dans le Nord-Kivu dans la lutte contre les effets sanitaires, économiques et sociaux des épidémies. A Kinshasa, le projet PROMEKIN II (15 M€) sera accéléré pour démarrer prochainement dans les zones de santé de Kingasani et Binza Météo, en incluant des activités de lutte contre le Covid-19.

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *