Les parlementaires d’Afrique centrale conspirent pour une politique des conversions forestières


INFO / jeudi, octobre 3rd, 2019

Depuis ce mercredi 02 octobre, 20 parlementaires congolais réuni en atelier avec des députés des autres pays africains, élaborent un projet autour de la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale.

Le but de ce forum est de trouver les stratégies pour limiter la déforestation abusive en Afrique centrale. Ces élus tant nationaux qu’internationaux, comptent peser de tout leurs poids, pour que ces mesures soient accompagner par des textes législatifs qui seront votés un peu partout dans les Assemblées nationales d’Afrique centrale.  

Saluant l’implication des parlementaires venus de partout, François Nzekuye, député national et Coordonnateur national du REPAR-RDC, s’est montré optimiste quant à la position de l’Afrique face à la montée en puissance de la conversion des forêts. 

Pour sa part, le premier Vice-Président de l’Assemblée nationale, JM Kabund A Kabund,  a invité ses collègues parlementaires à militer pour la mise en place d’un arsenal législatif en faveur des conversions forestières.

Prenant parole, le représentant du Coordonnateur régional du REPAR estime qu’il faut opérer un arbitrage utile et responsable entre l’industrialisation nécessaire au progrès social et la protection de la biodiversité. Il propose par ailleurs, l’élaboration d’une cartographie reprenant les zones ainsi que les politiques de conversion forestière.

Pour rappel, cet atelier qui prendra fin ce vendredi 04 octobre, connait la présence de nombreux États africains représentés par leurs parlementaires notamment la République du Congo, le Tchad, le Burundi, le Cameroun et le RCA, venus échanger autour de cette question qui touche à tous les enjeux actuels

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *