La France confirme son engagement à améliorer la formation des professeurs de français en RDC

La cérémonie de clôture du projet d’accompagnement de la réforme curriculaire de la formation initiale des enseignants s’est tenue dans les locaux de l’Institut Supérieur Pédagogique de la Gombe (ISP-Gombe) ce vendredi 07 mai à Kinshasa, en présence du directeur de cabinet du ministre chargé de l’Enseignement supérieur et Universitaire, de l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, du directeur général de l’opérateur France Education International, Pierre-François Mourier (en visioconférence depuis Paris) et d’Emilienne Akonga Edumbe, directrice générale de l’établissement.

A travers le Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants (FSPI) : Appui à la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025, d’un montant de 500 000 euros, la France a accompagné le département de « français langues africaines » de l’ISP- Gombe, institut en charge de la formation initiale des enseignants du secondaire en République démocratique du Congo.

Durant 3 ans, 18 enseignants et futurs enseignants ont bénéficié d’une formation ayant pour objectif : la maîtrise de la langue française à l’oral pour communiquer, mais surtout pour être en capacité d’apprendre dans cette langue. Les enseignants formés à cette méthodologie innovante mutualiseront les acquis de cette formation avec leurs collègues. 

Par ailleurs, ils ont participé à la conception d’outils pédagogiques pour le cours « d’expression orale » qui sera dispensé aux 10 000 étudiants de l’ISP.

François Pujolas, ambassadeur de France en RDC, a remis aux enseignants présents les attestations de participation à la formation, et, à la directrice générale de l’établissement l’ensemble des outils pédagogiques conçus durant le projet. « Ces outils pédagogiques vont permettre aux professeurs de français de l’ISP de concevoir des cours d’expression orale innovants et performants pour la formation initiale des étudiants de l’ISP, futurs enseignants du secondaire » s’est réjoui le diplomate français. « Une contribution supplémentaire au renforcement de la francophonie en RDC et à l’amélioration du système général d’enseignement », a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, la France va continuer d’appuyer la République démocratique du Congo dans la formation initiale des enseignants à travers un projet de construction d’un Institut de Formation des Maîtres (IFM) porté par l’Agence Française de Développement (AFD), membre du réseau « La France en RD Congo ».

Communiqué, Ambassade de France en RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *