JME : la RDC lance la décennie mondiale sur la restauration des écosystèmes

A l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement consacrée chaque 05 juin, la RDC à travers la vice-primature et ministère de l’Environnement, a organisé une double cérémonie aux sites de l’Unikin et à l’institut Bobokoli. Dans les deux coins de Kinshasa, il a été question de sensibiliser sur la nécessité de sauvegarder et restaurer les écosystèmes, au vu des enjeux climatiques de plus en plus urgents. 

Dans son mot circonstanciel, Ève Bazaiba, ministre de l’EDD, a rappelé la responsabilité de la RDC de veiller à la préservation de ces potentialités pour protéger l’humanité et léguer un environnement sain à des générations futures. 

Intégralité du Discours prononcé par la VPM Ministre de l’EDD, Ève Bazaïba Masudi 

Mes chers compatriotes

En ce jour du 5 juin 2021, le Gouvernement de la République démocratique du Congo se joint au reste du monde pour soutenir les efforts mondiaux visant à restaurer nos écosystèmes naturels et à prévenir une nouvelle dégradation de la planète terre.

La RDC est l’une de plus importantes réserves naturelles des écosystèmes. Il est donc de sa responsabilité de veiller à la préservation de ces potentialités pour protéger l’humanité et léguer un environnement sain à des générations futures. Des études récentes ont démontré que l’humanité a très peu de temps devant soi pour éviter la crise climatique.

Tenant compte de l’interdépendance entre les peuples de tous les continents, la crise climatique devra interpeller chacun et chacune de nous à poser des actes responsables qui permettent la restauration des écosystèmes.

Entant que gardienne du potentiel environnemental, la République démocratique du Congo devra donc bénéficier de l’attention du monde pour garantir à sa population le droit de jouir de toutes ces potentialités. Il s’agit du droit à une compensation équitable au regard de sa responsabilité à la gestion rationnelle des ressources environnementales notamment la faune, la flore, la biodiversité, y compris la biomasse.

C’est pourquoi, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, au nom du Gouvernement de la République, nous lançons en ce jour du 5 juin 2021, la décennie mondiale sur la restauration des écosystèmes car, protéger l’environnement, c’est se protéger soi-même. La terre étant notre seule maison, il est temps de nous orienter tous vers le développement durable.

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *