Environnement : Eve Bazaïba s’engage à équilibrer Potentialités et Compensations financières

Officiellement sur son siège de ministre de l’environnement et développement durable après la cérémonie de remise-reprise le mardi 27 avril dans l’après-midi, Eve Bazaiba Masudi compte mettre à profit sa détermination et sa combativité au profit du peuple congolais, cela par son dynamisme au sein de ce ministère. 

Députée nationale et Secrétaire générale du MLC, parti cher à JP Bemba, Eve Bazaiba n’est pas sans ignorer les défis qui l’attendent dans ce secteur. Entre autres le moratoire dans l’octroi des titres forestiers, la préservation des aires protégées congolaises, la poursuite de l’élaboration d’une politique forestière, la conservation des espèces… bref, autant de défis que cet article ne saurait contenir. 

Du reste, le plus grand défi est de faire du ministère de l’Environnement et développement durable véritablement un secteur d’assiette. « Nous ne pouvons pas nous mettre à quémander les moyens pour le bien de notre environnement », a-t-elle déclaré.

A ces challenges nationaux viennent se greffer ceux au niveau international entre autres la revue à la hausse des compensations en termes de conservation des forêts et tourbières. Car comme le disait son prédécesseur à ce poste, Me. Claude Nyamugabo « il faut que la protection de l’environnement rime avec émancipation de la population ». 

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *