Énergies renouvelables : la RDC et le Royaume-Uni signent l’accord de concession des mini-réseaux solaires avec le consortium Moyi Power

Le Ministre des Ressources Hydrauliques et de l’Electricité, M. Mwenze Mukaleng, a signé, le jeudi 03 juin dernier, un accord de concession avec le consortium Moyi Power. Le Royaume-Uni, en étroite collaboration avec le gouvernement de la RDC, a soutenu l’étude préliminaire, le développement et le processus de passation de marché de ce projet, par le biais de son programme Essor.

Cet accord permettra au consortium de développer, construire et exploiter trois mini-réseaux solaires pour fournir en électricité les villes de Gemena, Bumba et Isiro dans le nord du pays.  C’est une population combinée d’environ un demi-million de résidents qui en bénéficieront.  Actuellement, ces trois villes ne sont pas desservies en énergie électrique et ont du mal à accéder à une énergie fiable, abordable et non polluante.

Dans son discours, le ministre a déclaré : « L’énergie renouvelable est un secteur prioritaire pour le gouvernement de la République démocratique du Congo. Je suis très heureux de lancer ce projet et j’espère qu’il apportera des avantages à notre pays et à notre peuple. Je salue le partenariat avec le Royaume-Uni qui a permis d’établir un partenariat avec Moyi power pour soutenir les efforts du gouvernement dans ce secteur ».

L’ambassadrice du Royaume-Uni, Emily Maltman, a félicité le gouvernement et Moyi Power pour avoir franchi cette étape: « Il s’agit d’un excellent exemple de partenariat entre le Royaume-Uni et la RDC qui profite aux congolais en améliorant leurs conditions de vie d’une manière respectueuse de l’environnement et durable. La croissance verte est une priorité pour mon gouvernement et un thème de la COP26 que nous accueillerons plus tard cette année. Il s’agit d’un projet pilote et j’espère qu’il ouvrira la voie à de nombreux projets de ce type dans d’autres régions de la RDC », a-t-elle déclaré. 

Cet accord devrait également attirer davantage d’entreprises et d’investisseurs internationaux, parmi lesquels le Royaume-Uni. En outre, il matérialise les engagements en matière d’énergie renouvelable pris lors du Sommet de Londres pour l’investissement en Afrique en 2020, entre le Royaume-Uni et la RDC.

Cette étape intervient après l’annonce par le ministre britannique pour l’Afrique du consortium gagnant conduit par Gridworks en partenariat avec Eranove et AEE Power. Gridworks est un investisseur dans les infrastructures électriques africaines et est détenu à 100 % par CDC Group, l’institution britannique de financement pour le développement. 

Des représentants du consortium sont actuellement présents à Kinshasa où ils ont assisté à la cérémonie d’aujourd’hui et poursuivront des discussions avec le Ministère des ressources hydrauliques et de l’électricité ainsi que les gouverneurs des provinces bénéficiaires du projet au cours de la semaine.

Moyi-Power commencera les travaux de construction d’ici fin 2022, afin de fournir une énergie propre, plus abordable et fiable aux trois villes dans les mois qui suivront. La concession est d’une durée de 22 ans selon le modèle de construction et d’exploitation.  

GREEN RDC 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *