Coronavirus à Kinshasa : Imbroglio entre le Ministère de la Santé et la population

Alors qu’un deuxième cas vient d’être confirmé par le Ministère de la santé publique, beaucoup de congolais prennent en réservent ce communiqué vu les revirements de situation du premier cas qui est toujours interné dans un hôpital de la capitale.

« S’agissant du deuxième cas, c’est un camerounais arrivé le 8 mars dernier qui n’a pas présenté de fièvre à son arrivée. Je tiens à préciser qu’être porteur du virus ne signifie pas que l’on développera la maladie. À cet effet, les plus fragiles développeront la maladie mais les plus forts, avec un bon système immunitaire pourront ne pas développer ce qui ressemble à une forte grippe sans complications respiratoires », a déclaré le Docteur Eteni Longondo, Ministre national de la Santé.

Par ailleurs, la mise en quarantaine est bénéfique pour les contaminés, car ils recevront d’éventuels soins appropriés en plus du bien de la communauté que cette quarantaine procure.

Le Gouvernement congolais a-t-il pris à la légère cette pandémie ?

À l’issue de la réunion du comité Multi sectoriel de crise présidé par le Premier Ministre Sylvestre Ilunga pour contrer l’épidémie, l’Exécutif a annoncé des nouvelles mesures notamment, le contrôle sanitaire de toute personne qui arrive en RDC dans tous les aéroports et aérodromes.

Pendant que le Coronavirus ne cesse de se propager à travers le monde, les pays africains prennent des mesures préventives pour empêcher la maladie de se propager. Beaucoup font preuve d’un niveau élevé de préparation pour lutter contre sa propagation. Pour la République Démocratique du Congo, d’aucuns estiment que des mesures préventives sur papier ne rejoignent pas le terrain. Le Kenya par exemple,  n’a confirmé aucun cas de Coronavirus jusqu’à présent, mais avait déjà ouvert un centre de quarantaine de 120 lits, disposant de deux installations de test dans la capitale Nairobi.

Au Nigeria, les tests de température et l’utilisation des désinfectants pour les mains avant d’entrer dans les espaces publics tels que les banques, les bureaux et les restaurants deviennent obligatoires pour limiter la propagation de la maladie. Des panneaux informant le public sur les meilleures pratiques pour éviter de contracter le coronavirus sont vus dans quelques  coins de la ville. Des dizaines d’agents de santé ont été déployés dans les aéroports internationaux du Nigeria pour contrôler tous les passagers arrivants. Des mesures similaires ont été adoptées à travers le continent et les passagers suspects de virus sont directement placés en quarantaine.

Vraisemblablement, la population congolaise en général et Kinoise en particulier observe les mesures d’hygiène nécessaires pour éviter la propagation de la maladie car, selon le Dr JJ Muyembe, la situation d’Ebola va servir pour la salutation d’Ebola. Cependant, des virus similaires se propagent via des gouttelettes, telles que celles produites lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue. Il est donc important de tousser dans les tissus, de ne pas toucher votre visage avec des mains non lavées et d’éviter un contact étroit avec des personnes infectées. A noter que les masques faciaux n’offrent aucune protection contre le coronavirus, si ce n’est d’éviter la propagation pour les personnes contaminées.

Ali MALIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *