Assainissement : le premier frein de KIN-BOPETO

Le sachet plastique, élément le plus présent dans toutes les poubelles, et spécialement à Kinshasa, est assurément le premier frein qui ralentit l’assainissement de la Province de Kinshasa.

De l’achat du pain, des beignets, d’un sucré, de l’eau, d’un habit, bref de pratiquement tous les biens de première nécessité, le sachet plastique accompagne et couvre tous ces achats.

Pourtant intemporel, ce « chassé » comme disent des Kinois, participent activement à la pollution environnementale et est à la base des nombreuses inondations et érosions.

Pour pallier cet usage répétitif, il convient d’habituer nos achats aux sachets biodégradables, mieux encore aux sachets réutilisables dits « Markets ». 

Qui doit exécuter Kin-Bopeto ?

Loin d’être une prérogative des dirigeants, la question de la salubrité est l’affaire de tous. De la base au sommet, les Kinoises et Kinois doivent œuvrer pour la réussite de l’opération Kinshasa-Bopeto, qui de jour en jour prend les allures d’un slogan sans efficience.

D’aucuns estiment que l’inexécution de ce plan d’action, cheval de bataille du Gouverneur de Province Gentiny Ngobila, est liée à l’insuffisance des ressources financières et logistiques.

Cependant, à bien y réfléchir, chacun des Kinois à sa manière peut contribuer à la réussite de cette opération saluée par tous. 

Ce qu’il faut faire …

Face à ce frein, les autorités kinoises doivent mettre en place une politique de rétorsion face aux usagers du plastique. De plus, il est un impératif d’interdire l’importation des sachets plastiques en RDC. Une vie sans sachets, c’est possible !

En un mot, si tout le monde contribue à son niveau à l’assainissement de son environnement, l’insalubrité fera partie de l’histoire.

Comme dirait un sage « c’est par des petites choses qu’on arrive aux grandes », des petites actions peuvent rendre à la ville de Kinshasa son visage d’antan.

Jonathan SIVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *