Alternance démocratique : un An après, quel bilan environnemental ?

Entre promesses et actions, les dirigeants congolais écartent bien souvent et longtemps les deux concepts. Si pour la parole les mots ne manquent pas, les actions ne se font pas toujours suivre.

Ce 24 janvier 2020, une année jour pour jour depuis la première alternance démocratique et pacifique en République démocratique du Congo. Pourtant, sur le plan environnemental s’observe une atmosphère de léthargie.

Pour la petite histoire, c’est à l’issue des élections combinées du 30 décembre 2018 que la Présidentielle a été remportée par Félix-Antoine Tshisekedi, jadis Président national de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS) parti cher à Étienne Tshisekedi, l’illustre opposant congolais.

Conformément à l’article 70 alinéa 2 de la Constitution, Félix-Antoine Tshisekedi a pris les rennes du pays le 24 janvier 2019 dans l’après midi sous un soleil vivant. Depuis son installation, le pays a passé pratiquement huit mois avant la sortie du Gouvernement le 26 Août de la même année, quelques heures avant le chant du coq.

De gauche à droite : Félix-Antoine Tshisekedi et Joseph Kabila

Quel bilan environnemental ?

Dans l’exercice de lier la parole à l’acte, la première l’emporte souvent sur le second. Cependant, il est un fait que le pays de Lumumba est doté d’une loi environnementale qui selon certains spécialistes est anachronique. Pourtant, face aux enjeux actuels, le seul secteur de l’environnement pourrait contribuer dans la caisse de l’État annuellement à hauteur des milliards des dollars américains.

Toutefois, il faut reconnaître la politique offensive que mène le Président de la République au niveau international pour que la RDC occupe réellement la place de leader mondial sur le plan environnemental.

Quid des actions concrètes ?

« Faire de l’environnement un secteur transversal et omniprésent », c’est l’ambition que nourrit le Chef de l’État congolais depuis son investiture.
Pour ce faire, le Ministère de l’Environnement et Développement Durable conduit par Claude Nyamugabo est le levier qui aidera à la réalisation de ce projet salutaire.

C’est dans cette perspective que le Ministère de l’Environnement à travers l’Agence congolaise de l’Environnement, le Fonds Forestier National, la Direction générale des forêts, et autres services affiliés audit Ministère conjuguent des efforts pour la redynamisation du secteur environnemental.

Jardin scolaire pour 1 milliard d’arbres d’ici 2023, c’est aussi le Credo chanté par le Premier citoyen congolais. Félix-Antoine Tshisekedi aspire planter durant son mandat, un total annuel de 200 millions d’arbres. Quoique les données à ce jour frôlent les quelques unités de millions d’arbres plantés.

Perspectives …

L’année 2020 a été décrétée « Année de l’action » par le Chef de l’État. D’aucuns espèrent que ce thème ne soit pas un slogan aux allures formelles sans fond.

Des actions attendues en quantité dans tous les secteurs, dans toutes les couches sociales en partant des communautés rurales à celles urbaines. Le travail holistique à mener relève de la survie même de la planète.

La RDC comme terre de tous les enjeux actuels et futurs doit se doter d’une politique forestière efficiente et d’un dynamisme efficace pour que la compensation soit à la hauteur des actions concrètes.

En outre, au delà de la compensation qui du reste est un droit, il convient également de faire des ressources naturelles une véritable richesse palpable pour la population congolaise.

Jonathan SIVA

2 pensées sur “Alternance démocratique : un An après, quel bilan environnemental ?

  • 24 janvier 2020 à 19:46
    Permalink

    quelqu’un peut il m’envoyer le texe du discours pronnoncé par le Chef de l’Etat en octobre 2019 à Demoines (USA) en Illinois, à l’occasion du WORLD FOOD PRICE ?
    Merci d’avance

    Répondre
  • 24 janvier 2020 à 19:48
    Permalink

    certes C est bien beau ces promesses; mais qu’a t il déjà planté ???? Y a t il de quoi être fière de lui ??? Moi je ne pense pas .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *