Adrien Bokele déterminé à faire du ministère de Pêche et Elevage un secteur d’assiettes

Le nouveau ministre de Pêche et Elevage vient marquer une nouvelle ère au sein de ce ministère, jadis département négligé dans les sillages politiques. Adrien Bokele Djema, puisque c’est de lui qu’il s’agit, entend faire contribuer activement son département à la caisse de l’Etat afin de booster l’économie nationale. 

De par son management, le ministre Adrien Bokele ne ménage aucun effort dans la promotion de son ministère. Tenez, dès sa prise de fonction, il a aussitôt réuni ses collaborateurs pour les fédérer à la vision du chef de l’Etat, celle du peuple d’abord. Ensuite, le ministre a rencontré le PCA de la Société congolaise de Pêche, avant d’échanger avec les opérateurs de son secteur, le tout dans l’objectif de maximiser les activités autour de ce département considéré comme un Mega Ministère. 

A titre illustratif, Andrien Bokele Djema a accordé une audience le vendredi 07 mai dernier au Coordonnateur du Projet « Lake Edouard and Albert Fishries, en sigle LEAF 2. Projet arrivé presque à terme, Joseph Musafiri Matunglu a fait le plaidoyer auprès du ministre de tutelle pour la relance du LEAF 3 grâce à l’avis favorable de la BAD et rentabiliser le secteur. 

Notons que c’est dans la partie Est du pays que Joseph Musafiri actionne ledit projet. Cette rencontre était également l’occasion de briefer le patron du secteur sur l’état d’avancement, les grandes réalisations, les difficultés rencontrées et les perspectives.

Il sied de noter que le projet LEAF 2 est axé sur la gestion des lacs Albert et Edouard. Il s’agit d’un projet du ministère de Pêches et  Elevage, en association avec celui de l’Environnement et Développement durable, celui du Développement rural, de l’Intégration régionale et de celui des Finances. Grâce aux études menées par le projet sur les lacs Albert et Édouard, il s’observe d’autres façons de produire les poissons sans pratiquer la pêche. Cette pratique mérite d’être vulgarisée, a affirmé le Coordonnateur Musafiri.

Par ailleurs, le ministre a salué la volonté de la BAD de financer la troisième phase de LEAF 3, car cette institution panafricaine est satisfaite des résultats obtenus du projet.

GREEN RDC 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *