Protection de la forêt : Greenpeace Afrique dénonce la « mascarade » derrière l’accord CAFI/Congo-Brazzaville

Jonathan Siva

Tourbière découverte au Congo-Brazzaville

C’est par un communiqué diffusé à Johannesbourg, le 4 septembre dernier, que Greenpeace Afrique a dévoilé son indignation quant à la signature d’une lettre d’intention de la CAFI par Président français, Emmanuel Macron et son homologue du Congo-Brazzaville, Dennis Sassou. 

Pour cette ONG basée dans quelques 55 pays à travers le monde, Greenpeace/Afrique estime que cet accord donne le feu vert au forage de pétrole dans les tourbières.

A titre de rappel, les recommandations de l’accord de la CAFI signé le 3 septembre dernier ,notifiaient notamment de l’engagement du gouvernement congolais à accroître les mesures de protection des tourbières. D’origine végétale, les tourbières sont des terrains en zone humide formés des matières organiques généralement en décomposition.

Selon Greenpeace, ce pacte conclu seulement deux semaines après la découverte d’un important régime pétrolier dans la zone des tourbières du Congo-Brazzaville, n’est pas un fait hasard. En effet, les spécialistes pensent que ces gisements peuvent quadrupler la production nationale du pétrole.  

Par ailleurs, la « paix verte » estime que cet accord passe sous silence des nombreux abus, notamment la corruption dans le secteur de l’exploitation forestière, et les débordements fréquents des multinationales œuvrant dans le bois.

Pour Irène Wabiwa, responsable sénior de la campagne forêt, interdir le drainage à grande échelle tel que mentionné dans l’accord, ne suffit pas à empêcher les activités des entreprises pétrolières et gazières dans les tourbières. « Toutes les activités industrielles doivent être interdites dans les tourbières », a conclu Mme Wabiwa. 

Jonathan SIVA 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Environnement-RDC : Claude Nyamugabo, l’espoir de l’environnement congolais !

Nouveau Ministre de l’Environnemnt