TICAD 7 : Félix Tshisekedi attendu au Japon ce 28 août

Jonathan Siva

La Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), qui en est à sa 7ème édition, se déroulera du 28 au 30 août 2019 à Yokohama, au Japon sur le thème « L’Afrique et Yokohama partagent une vision pour le futur”. Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains sont attendus, dont Félix Tshisekedi, le Président rd-congolais.

Sa présence à la TICAD 7 est un signal fort pour la RDC qui pourra saisir la balle au bond en vue de l’organisation de la prochaine TICAD 8 en terre congolaise.

Initiée par le gouvernement japonais, la TICAD vise à promouvoir le commerce et le développement des entreprises en faveur du développement durable en Afrique entre les dirigeants africains et leurs partenaires, notamment une nouvelle opportunité pour la RDC de décrocher de nouveaux financements.

Quid de la TICAD ?

La TICAD est l’acronyme de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (Tokyo international conference on African development). Elle a été inaugurée en 1993 afin de promouvoir un dialogue politique de haut niveau entre les dirigeants africains et leurs partenaires dans le domaine du développement. Les réunions sont organisées sous la houlette du Japon et co-organisées par les Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud), la Banque mondiale et la Commission de l’Union africaine (Cua).

Avec la TICAD, le Japon occupe une place centrale dans la promotion d’un dialogue international pour le développement de l’Afrique.

Les approches innovantes de la TICAD incluent sont les concepts d’appropriation africaine et de partenariat international, la promotion de la participation des organisations internationales, des pays donateurs, du secteur privé et des organisations de la société civile, et enfin la mise en place de mécanismes de suivi pour mesurer l’avancement des programmes et des projets.

Les TICAD ont eu lieu au Japon, tous les cinq ans jusqu’en 2013. Depuis lors, ce sommet est organisé tous les trois ans, à tour de rôle en Afrique et au Japon. Il est à noter que la TICAD VI s’est tenue à Nairobi, au Kenya, en 2016, marquant la première édition de la TICAD sur le sol africain. Cette initiative répond à la volonté grandissante de l’Afrique de prendre en main son programme de développement. 

S’agissant de la TICAD 7, elle vise principalement trois grands objectifs. Elle s’emploie en priorité à accélérer la transformation économique et l’amélioration de l’environnement des entreprises et des institutions grâce à l’investissement privé et à l’innovation en particulier des start-up. Elle œuvre également en faveur de la promotion de sociétés résilientes et durables pour jeter les bases de la sécurité humaine. Enfin, elle cherche à favoriser la paix et la stabilité.

ALI MALIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Conservation de la nature : la CITES vote en faveur de la protection des girafes à Genève

Une centaine de pays a voté jeudi à Genève en faveur de la régulation du commerce international des girafes, afin de protéger ce grand mammifère menacé d’une « extinction silencieuse « . Les girafes ont été protégées pour la première fois contre le commerce de leurs parties du corps, car les pays […]