« Kin Bopeto » : D. Tenge Te Litho passe en action avec le programme « revêtir Kinshasa de sa plus belle robe »

Rédaction

Le ministre provincial de l’environnement de la ville de Kinshasa, Didier Tenge Te Litho, a lancé jeudi 11 juillet dernier, le programme « Revêtir Kinshasa de sa plus belle robe ».
Cette opération verdoyante des grandes artères de la capitale qui part du bâtiment de l’hôtel du gouvernement provincial jusqu’à la gare centrale, va s’étendre dans tous les coins et recoins de la ville.
« Cette action s’inscrit dans le cadre des activités de l’opération « Kin Bopeto ». C’est aussi dans le but de donner à la population kinoise une bonne oxygène. « Kin Bopeto » ne va pas consister à assainir uniquement la capitale, mais à éduquer la population aux bonnes habitudes. La propreté commence d’abord à l’intérieur de nos maisons avant d’être constatée à l’extérieur. Notre approche consiste à transformer ces mentalités », a déclaré le ministre provincial de l’environnement.

Concernant l’ouverture des bars et des églises, les concernés devront avoir une autorisation au préalable auprès de l’autorité urbaine.
« Le gouvernement provincial va imposer une insonorisation des bars et des églises. La loi sera de stricte application. Aucune personne ne sera épargnée. Pour rappel, nous nous référons à une ordonnance du Maréchal Mobutu prise en 1975 et qui n’a jamais été abrogée, pour lutter contre la pollution sonore à travers la ville de Kinshasa. Le législateur y avait prévu des mesures exceptionnelles. Des dérogations pourront être accordées à certains requérants par l’autorité urbaine », rappelle-t-il.

Le numéro un de l’environnement de la ville Kinshasa annonce proposer bientôt « un projet d’édit qui va modifier le cadre normatif encore en vigueur, afin de trouver des solutions idoines aux problèmes décriés ».

En ce qui concerne les mesures drastiques, déclare un citoyen, « le ministre Tenge Te Litho a vraiment raison, la propreté de la ville est obligatoire pour chaque citoyen. La meilleure des mesures est celle qui concerne les bars et les églises dont nous attendons impatiemment l’application ».
Le ministre provincial promet de veiller à l’application stricte des mesures prises par le gouvernement provinciale afin de redonner à Kinshasa sa plus belle robe d’antan. 

Connaissant son engagement et sa détermination à rendre la ville de Kinshasa propre notamment le suivi dans la gestion de la salubrité urbaine, l’ancien bourgmestre de la commune de Kintambo va certainement agir vite et bien. Enfin, l’on suppose…


ALI MALIKI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Biodiversité : la mauvaise gouvernance à la base du piètre financement du bassin du Congo

S’étendant du golfe de Guinée à l’ouest de la vallée du Rift à l’est, le bassin du Congo est le coeur de la biodiversité africaine. Ce bassin abrite environ 70% du couvert forestier du continent et abrite aussi 1/5 de toutes les espèces vivant sur notre planète. Selon le dernier […]