Projet recyclage de BRACONGO. Junior TCHITEYA : « Rien ne se perd, tout se transforme »

Rédaction

Hormis la bière et les autres boissons gazeuses, la Bracongo s’engage véritablement à recycler les déchets pour un environnement sain. Les plastiques, les forêts et l’énergie verte constituent les priorités de cette entreprise. C’est ce qu’a annoncé le chargé de Mission au Développement Durable, Junior Tchiteya. « Avec ce projet, rien ne se perd, tout se transforme »,a-t-il laissé entendre.
Le projet BRACONGO DURABLE, lancé en septembre 2018 avec l’appui de «Je Change», a porté sur un Bilan GES assorti d’un plan stratégique de réduction des émissions et un programme intégré et solidaire de verdissement.

L’objectif est d’améliorer l’attractivité et la performance de l’entreprise en adressant les préoccupations majeures des consommateurs notamment la pauvreté et le climat, dans un délai allant de 2019 à 2030.

Soucieux de contribuer de manière significative à la mise en œuvre de l’accord de Paris et l’agenda du développement durable (ODD), la BRACONGO s’engage dans un programme RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise) ambitieux d’économie inclusive du climat, visant la neutralité carbone, l’approvisionnement responsable et l’inclusion-solidarité économique des populations vulnérables. 

Déjà, la Bracongo s’engage pour une ‘’qualité au meilleur prix, la sécurité et des bonnes conditions de travail, la formation et montée en compétence, conformité légale, solidarité et inclusion, Protection de l’environnement‘’, souligne M. Junior Tchiteya.

Pour mettre au cœur de son activité les attentes du consommateur, de plus en plus tournées vers le bienêtre collectif, la protection de la planète et la solidarité économique, en plus de la qualité des produits et du service, la Bracongo s’engage dans la mise en place d’une politique RSE ambitieuse, concourant et à l’atteinte des objectifs de développement durable.

Pour ce qui est des stratégies de réduction, il y a la coupe immédiate des émissions évitables par des mesures internes d’éco-responsabilité. Ensuite, l’amélioration continue par l’investissement dans des projets inclusifs de verdissement et, enfin, la compensation des émissions non évitables par des projets de réduction des émissions tierces.

DILA/Greenrdc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Climat & environnement : voici les 5 projets durables de Bracongo pour les générations futures

Dans la démarche de durabilité, la Bracongo entend se doter d’une stratégie RSE créative ciblant la neutralité carbone et la normalisation ISO 26.000.En ce qui concerne l’ATTENUATION, il est question ici d’intégrer le bilan carbone et fixer des objectifs de réduction/compensation jusqu’à 100% en 2030.Le bilan carbone sera intégrer comme […]