Coupure d’eau à Kinshasa: qui de la Regideso ou de Sep Congo ment?

Rédaction

Dans un communiqué rendu public le vendredi 14 juin dernier, la Regideso a annoncé à ses abonnés l’arrêt de l’usine de traitement d’eau de Ndjili, suite à une fuite survenue ce vendredi 14 juin 2019, sur les pipelines de la société Sep Congo.
Cette fuite aurait déversé des hydrocarbures dans la rivière Ndjili. Le communique de la Regideso affirmait même que, pour l’instant des équipes techniques de Sep Congo s’activaient à détecter cette fuite pour la colmater. 

Le Mensonge

Cependant, selon un communiqué de la société Sep Congo lu ce samedi 15 juin sur les antennes de la Radio Top Congo FM, Sep Congo nie toute responsabilité dans cette situation. Cette société pétrolière dément qu’il y aurait eu une fuite de ses pipelines au niveau de la rivière Ndjili. 
Après cette réplique de Sep Congo, la Regideso devrait trouver d’autres explications ou excuses pour calmer ses abonnés qui n’ont pas d’eau alors que cette dernière n’est même pas régulière. 
Des perturbations dans la fourniture d’eau sont observées dans les communes et quartiers ci- après :
– Aéroport de Ndjili – masina- Ndjili – Kimbanseke- Kinsenso – Matete- Lemba – Limete- Ngaba- Makala – Gombe – Unikin – Kindele- Selembao – Bumbu- Mont Ngafula – Ngiri-Ngiri- Kalamu- Kasavubu- Kinshasa.
Dossier à suivre.

GREENRDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

SANTÉ : Le CIGERS alerte les Kinois sur l'épidémie de la dengue jumelle à chikungunya

Selon le Professeur, chercheur biologiste et Directeur de CIGERS, Justin Masumu, cette épidémie qui, comme Chikungunya, est transmise par Aedes. Curieusement les deux maladies présentent presque les mêmes manifestations. Le comble est que lorsque ces deux pathologies se retrouvent à un même endroit, la prise des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui marchent […]