RDC: La DGM accorde un moratoire de 2 mois à tous les étrangers de régulariser leur situation

Rédaction

En vue de bien assurer la sécurité de tous les étrangers habitant en RDC, la Direction générale de migration en sigle DGM vient d’accorder un moratoire à tous les étrangers se trouvant en République Démocratique du Congo (Rdc), de manière irrégulière de bien vouloir régulariser leur situation. Dépasser ce délai, souligne le Directeur général Roland Kashwantale Chihoza dans cette conférence de presse du lancement de la campagne, la DGM va procéder à l’expulsion de tout étranger en situation irrégulière sur le sol congolais.

Dans son allocution le directeur général de la DGM, a invité tout étranger se trouvant sur le sol congolais à se conformer à la loi relative à la police des étrangers en complétant dûment leurs dossiers afin de résider en toute légalité sur le sol congolais. Pour ce faire la démarche requise consiste à : – apporter la preuve de résidence personnelle. Détenir un contrat de bail validé par le service d’habitat et certifié par le préposé de la DGM de la commune. A noter qu’aucune pratique de colocation ne sera tolérée. – Justifier des revenus suffisants et honnête pour couvrir le séjour en RDC.

Pour ceux se trouvant déjà sur le territoire de la RDC, un délai de 2 mois leur est accordé du 15 mai au 15 juillet 2019, pour se conformer aux dispositions de la loi.

Le Directeur général de la DGM a passé en revue la procédure pour tout étranger d’obtenir le visa pour résider, travailler et pour étudier en RDC, les conditions d’octroi des visas d’établissement. Il a également répondu aux différentes questions qui lui ont été posées par les représentants de différentes communautés qui avaient pris part à cette manifestation mais aussi de tous les journalistes qui s’y trouvaient.

Rappelons que conformément au Decret-loi n 002/003 du 11 mars 2003, la direction générale de migration DGM en sigle, est un service public de l’Etat congolais doté d’une autonomie administrative et financière. Sa mission consiste en l’exécution de la politique du gouvernement en matière d’immigration, l’exécution sur le sol congolais des lois ainsi que le règlement sur l’immigration et l’émigration, la police des étrangers, la police des frontières entendue comme la régulation des entrées et des des sorties du territoire national, la délivrance des passeports ordinaires aux nationaux et des visas aux étrangers, et enfin la collaboration dans la recherche des criminels et malfaiteurs ou des personnes suspectes signalées par l’organisation internationale de la police criminelle Interpol.

Pat Mat.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

EBOLA : en visite en Rdc, la ministre britannique Harriett, va évaluer l'apport du Royaume-Uni dans la réponse contre l'épidémie

« L’un des points clés de sa visite consiste à toucher du doigt l’assistance apportée par le Royaume-Uni au Gouvernement de la RDC dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Le Royaume-Uni est l’un des bailleurs les plus importants à la riposte contre l’épidémie d’Ebola en RDC ainsi qu’à la préparation régionale […]